des perseides et un objectif atteint!

Ce forum est consacré à tous les échanges concernant l'observation visuelle du ciel. Les sujets concernant le matériel seront placés dans le sous-forum « Matériel d’observation visuelle ».

Modérateur : Andrev

Avatar du membre
Maïcé
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 470
Enregistré le : 05 juin 2015 13:59
Localisation : France entre Paris et Larzac

des perseides et un objectif atteint!

Message par Maïcé » 13 août 2015 15:40

La journée a été radieuse. Comment croire la météo qui nous annonce l'orage pour la soirée. :011
21:00 le ciel est toujours parfaitement serein, le liseré orange à l'ouest est limité et l'horizon est arbore une jolie ceinture de Vénus. Faisant fi des prévisions pessimistes, nous installons le 1 mètre, le T400 et je m'installe dans le fauteuil avec les jumelles stabilisées, profitant de la douceur de la fin du jour.
Pour la mise en bouche, un petit passage de l'ISS à 21:54. Le point brillant quitte le couchant, remonte vers le nord et s'enfonce dans la nuit vers l'est. Des voisins nous ont rejoint sur la plateforme et profitent du spectacle aux jumelles.
Je ne sais vers quel horizon tourner mon fauteuil, nord pour les perseides à l'œil nu, sud pour la voie lactée aux jumelles. Pendant que j'hésite, le nez en l'air, un bolide descend la voie lactée, laissant un sillage vert persistant. Vers le zenith, son éclat augmente brusquement, il devient orange et finit sa trajectoire dans le sagittaire.
Finalement, cap au sud pour ma tournée des grands ducs. De Messier en Messier, je visite mes amis bien connus de l'été, les amas ouverts M6, M7, les globulaires M4, M22, M28 et les nébuleuses M8, M20 et surtout M17 et M16 dans le même champ. Un peu plus haut je rejoins M11. C'est impressionnant comme tous ces Messiers sont faciles aux jumelles. Je tente la tache d'encre B86. Je repère la belle étoile jaune et une toute petite tache non résolue qui doit être NGC6520. Mais entre les deux pas de petite zone plus sombre. Je détaille les échancrures de la voie lactée qui sont si précises habituellement et je les trouve un peu fades. Le sqm ne monte qu'à 21,32. Même proche du zénith, Ngc7000 ne présente qu'une tache laiteuse où je n'arrive pas à localiser le golfe du Mexique. :???:
Je me rabas sur quelques étoiles colorées. Mû céphée m'offre une jolie teinte dorée, aux jumelles la saturation est bien moins évidente. Je tente T lyra. Pas facile, elle est sensiblement plus faible et sous une certaine magnitude, les couleurs disparaissent. Mais il me semble bien que le gris d'une des étoiles est un peu teinté de rouge. Une seule au milieu d'autres points plutôt blancs ou gris.
J'abandonne les jumelles pour une virée à bord d'une plus grosse cylindrée, le T400. Cap sur M13. Même lui ne me semble pas aussi contrasté. Par moment des coulées d'air chaud nous parviennent et l'image s'empâte. Fichue canicule qui nous cuit en journée, crée des gradients thermiques invraisemblables et dégrade les images nocturnes.
Pourtant, la stabilité s'améliore et M57 sort son épingle du jeu, pourtant cette tête d'épingle n'est qu'à magnitude 15,75! Elle apparaît par intermittence au T400 mais ce qui est le plus remarquable ce soir, c'est la couleur, vert pâle de l'anneau finement bordé d'une chaude teinte ocre, plutôt facile à percevoir. Fred la pointe au T1000 et branche sa toute nouvelle caméra. Faute de tirer des images exploitables pour cause de turbulence et de rotation de champ dans le Dobson, on peut tout de même se régaler de détails rares en "visuel assisté", 2 étoiles dans le centre de la nébuleuse, une autre sur le bord de l'anneau, des couleurs saturées et des structures accessibles. Quelle merveille mais quelle ruine pour les yeux! :9
Histoire de remettre les cônes et les bâtonnets en ordre de marche, retour aux perseides. Quelques brillantes m'arrachent un cri au milieu d'un grand nombre de très légères à la trajectoire courte.

Le ciel est noir, le crépuscule astronomique est passé. Malgré un ciel perfectible, je veux tenter mon défi de l'été gyulbudaghian nebula (un objet herbig haro, HH250) qui est une nébulosité comparable à Ngc2261. Sa variabilité en fait un objet vraiment intéressant. Elle passe de 18 à 11 en quelques semaines et peut rester invisible pendant des années. Il existe peu de photos de cette nébuleuse mystérieuse et ma curiosité en est piquée. À l'heure actuelle, je ne sais même pas si elle est accessible. Pour la pointer, je prends la nébuleuse de l'iris (Ngc7023) comme point de départ, sans filtre on voit surtout l'amas ouvert. Avec un oculaire grand champ, je me déplace d'un peu plus d'un degré vers l'ouest, pour centrer une étoile de magnitude 7. C'est ce qu'il y a de plus brillant dans cette portion de ciel. En mettant cette étoile vers le côté gauche du champ, je devrais avoir ma petite PV cephei (c'est son autre dénomination) quelque part... Je scrute un long moment, avec un petit tapotement occasionnel sur le tube optique, ça peut aider à la détection... Mais chou blanc! Suis-je au bon endroit? Est-elle trop faible pour le 400? La nuit est-elle trop fade? :shock:

En désespoir de cause, j'abandonne pour ce soir mais j'y reviendrai!!! Pour la peine, je vais rendre visite à une petite NP qui chatouille agréablement ma memoire Pease1. On ne peut plus facile à pointer, mais si difficile à percevoir! Cap sur M15 et en avant le fort grossissement, place au nagler 3,5. Je retrouve mes repères, arc d'étoiles lumineuses au cœur de l'amas, alignements parallèles... Et là, j'ai un doute, la NP est-elle vers le centre ou l'extérieur au bout de ces alignements?... Et pour me décourager, arrive un souffle d'air chaud qui rend toutes les étoiles de M15 des NP potentielles. Heureusement, ça se calme assez vite et par glimpses, je retrouve ma NP !
Fred qui veut savoir comment je la pointe centre M15 sur sa caméra et je lui décris mon cheminement vers un petit point bleuté, c'est elle. Pas d'effet blink en imagerie, il faut la trouver par sa couleur! :cool:
Ma vision nocturne est durablement ruinée et je décide de faire une pause. :14 avec une petite sieste d'une demi-heure. Lorsque je reviens, le ciel s'est voilé, la voie lactée devient fade et disparaît. Bientôt ne resteront que les étoiles les plus brillantes. Fred a remballé sa caméra, il me propose de chercher gyulbudaghian au T1000. Mais lui la pointe aux coordonnées. Et... Miracle, elle n'est pas si faible! Une petite comète est dans le champ et pour être sûre de bien l'avoir identifiée je repère son emplacement par rapport aux étoiles. À mon retour à la maison, je vérifie sur safari sky et quelle satisfaction de voir que c'est bien elle! Une quête de plusieurs mois à attendre qu'elle soit bien placée (ces constellations circumpolaires qui passent la moitié de l'année plein nord, masquées par l'observatoire et l'unique arbre du champ.) Je peux m'endormir le sourire aux lèvres ! :m037
Ce matin, l'orage a éclaté, le ciel nous offrant un autre de ses aspects fascinants. Il s'éloigne sur la Lozère, le Gard et l'Ardèche, nous laissant un ciel limpide au moins pour quelques heures.
J'espère que vous avez eu le courage de me lire jusqu'au bout. À bientôt Maïcé :m001


jfhamel
Pro-Posteur
Pro-Posteur
Messages : 1385
Enregistré le : 16 avr. 2012 15:05

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par jfhamel » 13 août 2015 16:02

belle soirée.

brouillard et pluie au nord du québec. pas de chance une fois de plus.

JF
Avatar du membre
mnicole01ca
Pro-Posteur
Pro-Posteur
Messages : 1648
Enregistré le : 11 déc. 2005 10:18
Localisation : Brossard

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par mnicole01ca » 13 août 2015 20:33

Allo Maïcé

Dès que j'ai vu "nébuleuse gyulbudaghian", l'anticipation est montée d'un cran ... se pourrait-il qu'elle ait réussit? Le titre ne parlait-il pas d'un défi relevé? Je lisais avec intensité en anticipant une conclusion positive. J'ai été déçu pour toi quand tu as dû abandonner au T400. Puis, en fin de session, la voici enfin à l'oculaire du T1000 et pas si faible en plus. Quelle satisfaction tu as dû ressentir!!! BRAVO. Cela m'encourage à poursuivre ma chasse personnelle qui dure depuis plusieurs années.

:2314 :2314 :2314 :2314 :2314

Revenons au reste de la session qui a commencé confortablement à l'oeil nu et aux jumelles ... Perséides, Messiers, Voie Lactée, etc. C'est certainement une bonne mise en bouche. Puis un autre défi au T400 au coeur de M15 ... Pease1 dont on a parlé récemment. En plus de la couleur sur M57.

Même si les conditions n'étaient pas parfaites, ce fut certainement une session satisfaisante.

:m011 de partager.

Bye,
Michel
Michel Nicole
Mordu du Ciel / SAPM
Avatar du membre
Pierre Lemay
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 212
Enregistré le : 18 juin 2015 21:11
Contact :

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Pierre Lemay » 13 août 2015 22:00

Maïcé,
Quelle belle description tu fais de ta séance d'observation. Lecture passionante, comme si nous y étions.

Moins de chance pour nous ici au Québec, en vacance, dans la région du Mont Mégantic. Toute la journée de mercredi, pluie et orages (comme le reste de l'été, semble t'il). Hier soir, maximum prévu des Perséides, je convainc mon épouse de quitter la chaleur du chalet que nous louons pour faire le 30 minutes de route vers l'Astrolab du Mont Mégantic, après avoir confirmé de mes yeux un ciel dégagé. Il est 22:30. Vingt minutes plus tard nous prenons place dans la voiture, je regarde en haut, pas une étoile visible! On se rend à un endroit plus dégagé pour voir si ce n'est qu'un passage nuageux mais hélas, couvert partout.

On retourne au chalet vers 23:00 et on se prépare pour dormir. Juste avant de me coucher, vers 23:45 je jette un dernier regard vers le ciel: PAS UN NUAGE DANS LE CIEL! Trop tard, je ne joue plus et trop fatigué, je vais me coucher. Quelques heures plus tard j'entend la pluie tomber dans le milieu de la nuit.

Même scénario ce soir: 30 min il fait beau, 30 min plus tard ciel ennuagé. Heureusement que j'en ai profité dimanche soir et lundi matin au sommet de Mégantic: la nuit était superbe. C'était la première fois que j'observais dan le cassegrain T600 de l'observatoire Populaire au sommet. Un bel instrument!
Pierre Lemay
Blainville (Québec)
http://www.telescopelemay.com
Avatar du membre
Axel
Pro-Posteur
Pro-Posteur
Messages : 1990
Enregistré le : 26 janv. 2015 17:47

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Axel » 14 août 2015 00:22

Quel beau rapport!

Ici dans la région de Montréal, surtout dans les dernières semaines, la météo "c'est d'la marde"! Il fait frette, c'est nuageux et le ciel est instable. Il n'y a pas moyen de voir de perséides ( en tout cas pas à une heure encore raidonnable pour les travailleurs).

J'ai fait une petite sortie dans ma cours en zone rouge juste pour faire des tests d'équipements mais il y avait un voile nuageux et de la turbulence. Aussitôt que le ciel est devenu plus sombre (gris un peu moins pâle), les nuages on commençé à cacher le Nord Est.

Quelquechose me dit que ça doit être un peu comme ça en Angleterre autour de Londre :evil:
Axel Bérubé - SAPM
Pincourt, QC, Canada
C8 AVX - ES AR127 sur monture M2- ES68 24mm, ES82: tous - diagonales 2" dielectrique WO et ES + Baader t2 Zeiss prism - reducteur F 6.3 - filtres Baader UHC-S et Moon&Skyglow, Oiii Celestron, Baader Astrosolar 8" et autres...
Jumelles Orion Resolux 15x70 sur trépied Orion Paragon HD-F2
Image
Avatar du membre
Maïcé
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 470
Enregistré le : 05 juin 2015 13:59
Localisation : France entre Paris et Larzac

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Maïcé » 14 août 2015 03:48

Merci à tous pour vos commentaires.

@ Michel. HH250 est l'objet spécial dédicace pour toi. Il était sur ta liste de passage à Stellarzac. Ta santé t'a empêché de l'observer. J'avais promis d'être tes yeux virtuels, en attendant que tu te régales toi-même. À la réserve, tu la trouveras sans problème au 560 si elle reste aussi brillante.
Je ne sais pas estimer la magnitude d'un objet étendu. Déjà pour une étoile, c'est pas simple, même si Michel' nous a expliqué la méthode ! :shock:

@ Pierre. Ravie que mon récit t'ait plu. Je préfère y joindre quelques anecdotes pour le rendre un peu vivant pour les lecteurs. Mais je n'atteins pas la précision des descriptions de Michel. Je connais ici, une " astramette " qui écrit remarquablement bien. J'ai suivi ses début en astronomie comme un roman feuilleton, tant c'était plein de suspens et d'humour! :6

@ Axel. Je suis bien désolée pour vous côté météo. Je ne pensais pas que vous étiez si peu gâtés à la lecture des rapports de Michel Nicole sur le forum de ciel extrême. Je dois dire que je m'attendais à trouver ici des CROAs avec des gros calibres sous des ciels bien noirs, mais c'est sûr que si la météo n'est pas favorable à une pratique assidue, vous devez hésiter à investir dans un loisir qui reste épisodique. Mais j'en conclus que tu as "la gniaque" au vu de tes rapports d'observation réguliers. Continue à partager!!! :018
Avatar du membre
mnicole01ca
Pro-Posteur
Pro-Posteur
Messages : 1648
Enregistré le : 11 déc. 2005 10:18
Localisation : Brossard

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par mnicole01ca » 14 août 2015 06:18

Allo Maïcé
Maïcé a écrit :@ Michel. HH250 est l'objet spécial dédicace pour toi. Il était sur ta liste de passage à Stellarzac. Ta santé t'a empêché de l'observer. J'avais promis d'être tes yeux virtuels, en attendant que tu te régales toi-même. À la réserve, tu la trouveras sans problème au 560 si elle reste aussi brillante. Je ne sais pas estimer la magnitude d'un objet étendu. Déjà pour une étoile, c'est pas simple, même si Michel' nous a expliqué la méthode ! :shock:
Un GROS MERCI Maïcé d'avoir été mes yeux virtuels pour continuer la chasse à cette nébuleuse si élusive. Tu m'as fait un beau cadeau avec cette Nième tentative enfin réussie.
Maïcé a écrit :@ Axel. Je suis bien désolée pour vous côté météo. Je ne pensais pas que vous étiez si peu gâtés à la lecture des rapports de Michel Nicole sur le forum de ciel extrême. Je dois dire que je m'attendais à trouver ici des CROAs avec des gros calibres sous des ciels bien noirs, mais c'est sûr que si la météo n'est pas favorable à une pratique assidue, vous devez hésiter à investir dans un loisir qui reste épisodique. Mais j'en conclus que tu as "la gniaque" au vu de tes rapports d'observation réguliers. Continue à partager!!! :018
Mon grand avantage était d'être à la retraite et toujours prêt à sortir à la Réserve ou à Mégantic lorsque les conditions météos le permettaient. Ce n'est pas le cas de ceux qui travaillent et qui doivent limiter leurs sorties aux fins de semaine, aux congés et aux vacances. Cela laisse beaucoup moins d'occasions surtout si on a de jeunes enfants.

J'ai été chanceux d'avoir des compagnons d'observation qui, malgré leur travail, réussisaient à aménager leur horaire pour m'accompagner ... Claude et Allan en particulier. J'en profite pour féliciter Axel et André qui sortent le plus souvent possible malgré les contraintes de leur travail et prennent le temps en plus de nous faire part de leurs découvertes.

Bye,
Michel
Michel Nicole
Mordu du Ciel / SAPM
Avatar du membre
Axel
Pro-Posteur
Pro-Posteur
Messages : 1990
Enregistré le : 26 janv. 2015 17:47

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Axel » 14 août 2015 08:13

Heureusement que j'ai autant de plaisir à jouer avec l'équipement qu'à observer. Ainsi je peux m'amuser même dans un ciel moche. Juste à explorer toutes les options de ma commande Nexstar j'en ai pour un bout de temps à m'amuser. Il faut maintensnt que je gagne en vitesse pour mieux profiter des trous dans les nuages.
Je suis aussi très content d'avoir choisi un SCT plutôt qu'un instrument large champ car les occasions d'observer plus large que 1 degré sont très rares pour moi, considérant que 90% de mes sessions se font dans un ciel polué qui ne donne pas de bons résultats à courte focale.

Le gros dob 400mm dans un dôme ça sera pour la retraite si je vais vivre à la campagne. Pour moi ça ne sera sûrement pas avant 2035 alors je ne vais pas attendre ça pour m'amuser :lol:
Axel Bérubé - SAPM
Pincourt, QC, Canada
C8 AVX - ES AR127 sur monture M2- ES68 24mm, ES82: tous - diagonales 2" dielectrique WO et ES + Baader t2 Zeiss prism - reducteur F 6.3 - filtres Baader UHC-S et Moon&Skyglow, Oiii Celestron, Baader Astrosolar 8" et autres...
Jumelles Orion Resolux 15x70 sur trépied Orion Paragon HD-F2
Image
Avatar du membre
Maïcé
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 470
Enregistré le : 05 juin 2015 13:59
Localisation : France entre Paris et Larzac

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Maïcé » 14 août 2015 08:37

Hello Axel,

Un dobs, c'est pas trop fait pour mettre dans un dôme. On a besoin de tourner tout autour, il faudrait donc une grande coupole. Le miroir est près du sol et il va mal supporter de conserver la chaleur de l'abri, le miroir ne sera jamais à température. Et l'ouverture du cimier sera sans doute trop restreinte pour pointer.

L'idéal, c'est la cabane de jardin sur roulettes, tu la pousses vers le nord et le télescope est opérationnel.
Ou mieux encore, un télescope serrurier à monter juste avant d'observer, comme Michel. Ça permet d'aller sous un ciel noir comme d'observer chez soi.

Penser qu'une grande ouverture va plus souffrir de la pollution lumineuse est un peu une légende. Il suffit d'adapter le grossissement pour que la pupille de sortie te donne le meilleur contraste. De ce côté c'est la focale qui va jouer plus que l'ouverture.
Mais le choix d'un SCT n'est pas mauvais pour ton usage, inutile de t'offrir des oculaires qui coûtent un bras pour avoir du contraste ou faire du planétaire.
Le newton a pour avantage que sa formule optique simple permet à un bon bricoleur de se faire un instrument très performant à moindre coût à diamètre égal.
Avatar du membre
aquarellia
Posteur Reconnu
Posteur Reconnu
Messages : 960
Enregistré le : 11 févr. 2013 12:35
Localisation : Provence
Contact :

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par aquarellia » 14 août 2015 14:28

Bonjour Maïcé, quel beau CROA!!!!
Magnifique, si si j'ai tout lu.
Et d'après ce que j'ai lu, tu connais super bien ton ciel, chapeau bas pour ça aussi.
De mon côté je ne cherche que ce qui bouge dans le ciel, astéroïdes, comètes, supernovae extragalactiques filantes et variables bref lorsque j'ai 5 cibles programmées dans ma nuit c'est déjà beaucoup. Il faut dire que ça va faire plus de 40 ans que je pointe ma lunette vers le firmament, alors M13,... ceci explique peut-être cela?
En tout cas ta déambulation Messière et Ngécienne de cette nuit c'est de la haute voltige, il faudrait inventer des médailles pour des auteurs de tels CROA's!
Vivement le prochain.
Michel'
Michel Deconinck - http://astro.aquarellia.com
Artignosc-sur-Verdon - France
Positron libre- Juste parce-que c'est plus positif qu'un électron, non?
Avatar du membre
Maïcé
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 470
Enregistré le : 05 juin 2015 13:59
Localisation : France entre Paris et Larzac

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Maïcé » 14 août 2015 15:45

Michel'
Je suis ravie de partager ces moments avec vous. Pour moi, ce sont des instants magiques. Si je peux vous donner un peu de poussière de ces étoiles qui m'émerveillent, tant mieux!
Tu n'es pas en reste d'ailleurs avec des dessins très évocateurs, talent que je n'ai pas. :2314
Avatar du membre
Pierre Lemay
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 212
Enregistré le : 18 juin 2015 21:11
Contact :

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Pierre Lemay » 16 août 2015 01:04

Maïcé a écrit :Hello Axel,

Un dobs, c'est pas trop fait pour mettre dans un dôme. On a besoin de tourner tout autour, il faudrait donc une grande coupole. Le miroir est près du sol et il va mal supporter de conserver la chaleur de l'abri, le miroir ne sera jamais à température. Et l'ouverture du cimier sera sans doute trop restreinte pour pointer.

L'idéal, c'est la cabane de jardin sur roulettes, tu la pousses vers le nord et le télescope est opérationnel.
Ou mieux encore, un télescope serrurier à monter juste avant d'observer, comme Michel. Ça permet d'aller sous un ciel noir comme d'observer chez soi.

Penser qu'une grande ouverture va plus souffrir de la pollution lumineuse est un peu une légende. Il suffit d'adapter le grossissement pour que la pupille de sortie te donne le meilleur contraste. De ce côté c'est la focale qui va jouer plus que l'ouverture.
Mais le choix d'un SCT n'est pas mauvais pour ton usage, inutile de t'offrir des oculaires qui coûtent un bras pour avoir du contraste ou faire du planétaire.
Le newton a pour avantage que sa formule optique simple permet à un bon bricoleur de se faire un instrument très performant à moindre coût à diamètre égal.
Maïcé,
Ta grande expérience en observation parait dans ce que tu viens d'écrire. Entièrement d'accord qu'une coupole n'est pas le meilleur choix pour un gros Newton de type dob. Tu fais bien aussi de rappeler qu'il est faux de renier l'utilisation en ville d'un gros Newton. Plus un télescope est gros, même à f/5 ou f/4, plus il permet de voir de choses, que ce soit en ville ou sous un ciel très noir, le reste n'est que légende. Naturellement, plus le ciel est noir plus l'instrument devient performant mais, souvent, on doit faire avec le ciel qui nous est disponible et tenter de tirer de notre instrument le plus q'on peut dans les circonstances. Un abri très simple qui permet la mise en marche rapide de l'instrument avec peu d'efforts encouragera son utilisation.

Pour ces raisons je finalise présentement la fabrication d'un couvercle pivotant (plutôt que sur roulettes) qui n'abritera que mon télescope de 20" f/3.9 (500mm) quand il est entreposé. Donc beaucoup plus petit, moins cher et simple à fabriquer que la coupole d'au moins 3,5m qui serait normalement nécessaire. Cet abri sera installé en permanance dans la cour arrière de la maison, située dans une ville à forte pollution lumineuse.

J'ai bien hâte de vous présenter ce projet quand il sera complété dans quelques semaines.

Pierre Lemay
Pierre Lemay
Blainville (Québec)
http://www.telescopelemay.com
Avatar du membre
Maïcé
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 470
Enregistré le : 05 juin 2015 13:59
Localisation : France entre Paris et Larzac

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Maïcé » 16 août 2015 03:35

Bonjour Pierre, ton expérience de constructeur te permet en effet de te faire un abri pour le 500.
Je conçois qu'on n'ait pas de gros newton en ville à cause de l'exiguïté des appartements, l'éventualité d'habiter en étage sans jardin ni terrasse. Là, le gros newton est vraiment un truc à te dégoûter de l'observation. :011
De fait, notre 400 ne sort qu'aux vacances. Mais la banlieue parisienne à d'autres inconvénients que des cages à lapins empilées, le ciel y est désespérément orange la nuit, entre éclairage invraisemblable et smog très fréquent. Et pour s'en extirper de quelques dizaines de kilomètres, il faut des heures! Mais aucun instrument ne convient dans ces conditions... Dire qu'il y a encore 10 ans, on pouvait voir M81/M82 dans le même champ de jumelles depuis ma fenêtre. Ce n'est plus le cas, même par temps clair. :21
Avatar du membre
Pierre Lemay
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 212
Enregistré le : 18 juin 2015 21:11
Contact :

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par Pierre Lemay » 16 août 2015 08:18

Maïcé a écrit :Bonjour Pierre, ton expérience de constructeur te permet en effet de te faire un abri pour le 500.
Je conçois qu'on n'ait pas de gros newton en ville à cause de l'exiguïté des appartements, l'éventualité d'habiter en étage sans jardin ni terrasse. Là, le gros newton est vraiment un truc à te dégoûter de l'observation. :011
De fait, notre 400 ne sort qu'aux vacances. Mais la banlieue parisienne à d'autres inconvénients que des cages à lapins empilées, le ciel y est désespérément orange la nuit, entre éclairage invraisemblable et smog très fréquent. Et pour s'en extirper de quelques dizaines de kilomètres, il faut des heures! Mais aucun instrument ne convient dans ces conditions... Dire qu'il y a encore 10 ans, on pouvait voir M81/M82 dans le même champ de jumelles depuis ma fenêtre. Ce n'est plus le cas, même par temps clair. :21
J'en convient qu'il y a des limites au-delà desquelles l'observation astronomique devient impossible, ou du moins inintéressante. Observer des nébuleuses ou des galaxies à partir du centre-ville de la "ville lumière" (ou en plein jour, c'est presque pareil) dépasse ces limites. Quand je suis à Paris j'arrive à peine à voir des étoiles alors des nébuleuses...

De ma banlieu lumineusement polluée (mais pas autant que la tienne) j'arrive tout de même à observer même M81/M82 (avec télescope, pas aux jumelles). Mais elles sont à peine visible. Je me concentre donc sur des objets plus appropriés pour mes conditions de banlieu et je réserve l'observation des nébuleuses aux quelques moments dans l'année où je peux transporter l'instrument à un endroit plus propice à ce genre d'observation. Quand il n'y a pas de neige au sol, démonter et rouler le T500 dans la voiture prend moins de 5 minutes. Le problème est de trouver une soirée où la lune, les nuages et mon horaire coincident favorablement. Avec le télescope sous abri dans le jardin et toujours à la bonne température, j'espère augmenter ces petits moments disponible la semaine (quand je travaille le lendemain!), pour voler un 30 minutes d'observation plutôt qu'écouter la télévision.
Pierre Lemay
Blainville (Québec)
http://www.telescopelemay.com
Avatar du membre
mnicole01ca
Pro-Posteur
Pro-Posteur
Messages : 1648
Enregistré le : 11 déc. 2005 10:18
Localisation : Brossard

Re: des perseides et un objectif atteint!

Message par mnicole01ca » 16 août 2015 09:44

Salut Pierre.

C'est un grand avantage en effet d'avoir dans sa cours un intrument bien protéger des éléments, déjà monté, en température et prêt pour une session, petite où longue selon sa disponibilité. On n'a qu'à voir comment André utilise son observatoire pour s'en convaincre et il en va de même pour Allan à Laval avec son C14.

Bien sûr l'observation du ciel profond sous un ciel pollué est possible en adaptant ses cibles comme on en a déjà discuté. Mais il y a aussi tout le planétaire qui est très peu affecté par la pollution lumineuse et qui offre des cibles très intéressantes, sans compter les éphémérides.

Je hâte que tu nous présente le projet d'abri pour ton télescope surtout que tu as l'habitude d'innover dans tout ce tu entreprends, sans te mettre de pression bien sûr. ;-)

Bye,
Michel
Michel Nicole
Mordu du Ciel / SAPM
Répondre