Bacchanale comparative d'oculaires

De nos jours, le web est devenu la boutique astro la plus fréquentée. Qui n'a pas fait ses recherches sur la toile pour connaître les "pour" et les "contre" lorsque vient le temps d'acheter un équipement astronomique?

Rien de mieux que de lire le retour d'expérience d'un co-forumeur sur l'utilisation d'une nouvelle CCD, une nouvelle monture ou un nouveau tube optique. Les Forums Astro-Québec vous offrent maintenant cet espace. À vous tous de l'utiliser.
Répondre
Avatar du membre
Nissaire
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 119
Enregistré le : 12 juin 2016 20:09

Bacchanale comparative d'oculaires

Message par Nissaire » 22 mai 2018 23:26

Malgré le peu de temps que j'ai à ma disposition pour l'astro (et grâce à une conjointe des plus compréhensive), j'ai pu profiter de plusieurs soirs pour me remettre à l'observation récemment, l'hiver ayant été médiocre côté opportunités. Le 7 mai, on était plusieurs à s'être pointé à Hemmingford à célébrer une des premières belles soirées du printemps. J'ai compté 9 télescopes sur le terrain, en plus de ma paire de jumelles! Ce fut une très belle soirée à comparer les vues à travers différents télescopes.

Le 11 mai, je suis retourné à Hemmingford, et malgré un début de soirée mitigé par le passage de bandes de nuages en haute altitude, on a eu droit à une heure de ciel parfaitement dégagé avec un très bon seeing entre 23h et minuit, parfait pour Jupiter! On a aussi fait un blitz d'amas globulaires (il y en a beaucoup dans le ciel en cette saison) et je me suis bien amusé, avec un ami, à comparer le champ de vision de mon 11" avec mon nouveau 80mm. J'ai beaucoup aimé l'exercice de comparer quels sujets se prêtaient mieux avec quels télescope. Melotte 111 a été un excellent exemple de sujet très bien illustré par le 80mm, et très mal représenté par le 11".

La plus belle soirée fut sans contredit celle du 13, que j'ai passé à Saint-Zénon. Une nuit superbe avec une très bonne transparence et un ciel bien noir. On s'est régalé sur les galaxies du Lion, de la Vierge, de la Grande Ours, de la Chevelure de Bérénice, etc. Et que dire des nébuleuses, bien placées au sud dans le Sagittaire: M8 (Lagoon) M17 (Omega), M20 (Trifid)! On a fini le tout par ma première vue d'ensemble des dentelles du Cygne, gracieuseté de mon 80mm avec un filtre UHC. Ça faisait un bout que j'attendais de pouvoir constater ce qu'un 80mm peut faire dans un ciel bien noir. Je n'ai pas été déçu!

Mais toute cette longue introduction pour en venir à ma plus récente nuit d'observation, le 20 mai dernier, à Hemmingford. J'y ai donné rendez-vous à un autre observateur rencontré sur Cloudy Nights, qui a lui aussi un CPC 1100. Il possède également plusieurs oculaires complémentaires aux miens: 8/12/17.3mm Delos, 14mm Radian, 26mm Nagler T5, un ES 40mm 62°, un 55mm Plossl de TeleVue, ainsi qu'un Nikon NAV 17mm HW, en plus d'un Binoviewer. C'était l'occasion rêvée pour comparer mon 11" à un autre exemplaire (je me demande souvent à quel point l'exemplaire que j'ai est comparable aux autres), et à se lâcher lousse dans le comparatif d'oculaires.

D'abord, j'attendais depuis longtemps d'avoir la chance d'essayer un Binoviewer sur mon 11". Je compte m'en procurer un, quand le budget le permettra. Ceci dit, ce fut bien décevant pour moi: son Binoviewer n'était pas bien collimaté, et je n'arrivais pas à fusionner les deux images. Mon premier essai de Binoviewer digne de ce nom sera donc pour une autre fois!

Ensuite, on a passé beaucoup de temps à comparer mes Nagler T4 12mm et 17mm avec ses Delos, sur la Lune, sur Jupiter et sur M13. Les Delos ont une très bonne réputation auprès des amateurs, et je n'ai pas été déçu (je n'avais pas eu la chance d'en essayer un aussi attentivement). Le contraste des Delos et leur confort à l'oculaire sont les traits qui m'ont le plus marqué. Pour autant, je ne suis pas parvenu à noter une différence observable avec mes Nagler, outre le champ apparent plus restreint (82° pour les Nagler, 72° pour les Delos). J'ai bien aimé le mécanisme des Delos qui permet de soulever le caoutchouc de l'oculaire de façon à positionner l'oeil au bon endroit pour la pupille de sortie.

J'avais longtemps hésité entre un Delos 10mm et le Morpheus 9mm quand est venu le temps de me procurer un oculaire autour de ces longueurs focales. Je dois avouer que je ne suis pas déçu de mon choix. J'avais déjà comparé attentivement mon 9mm Morpheus avec un 10mm Pentax XW, pour conclure qu'ils sont comparables en terme de qualité d'image (piqué, contraste...), mais que le Morpheus est avantagé car il présente plus de champ apparent (76° pour le Morpheus, 70° pour le Pentax). J'en viens à la même conclusion en comparant le 8mm Delos avec le Morpheus. J'oserais même dire que le Morpheus présentais légèrement plus de détails que le Delos sur Jupiter, mais il est fort possible que ce soit dû au seeing changeant d'un moment à l'autre plutôt qu'à une réelle différence notable entre les oculaires. Ceci étant dit, je pense que je serais bien heureux avec un Pentax XW ou un Delos. Tous les trois types d'oculaires sont très performants, et ils me semblent bien plus similaires que différents.

L'underdog 14mm Radian est ensuite venu nous surprendre sur Jupiter. Le piqué et le contraste au centre de cet oculaire, provenant d'une lignée discontinuée chez le manufacturier, est surprenant! Il fallait aller chercher plus de grossissement pour parvenir à le déclasser (avec les 12mm par exemple), mais que de peu. Une performance remarquable pour un oculaire qu’on pourrait penser comme étant vétuste puisqu’il est discontinué.

On s'est bien amusé aussi à comparer les vues plus larges présentées par le 26mm et 31mm Nagler, le 41mm Panoptic, et le 55mm Plossl, autant au 11" qu'au réfracteur 80mm. J'avais bien hâte de voir l'effet du changement de taille de pupille de sortie entre le 55mm et le 41mm, qui présentent pourtant le même champ réel. J'ai été plutôt déçu par le 55mm. Le champ de vision apparent est bien plus restreint que je ne l'imaginais, et je ne suis pas parvenu à détecter des détails ou aspects de plus sur des sujets propices pour ces oculaires, comme les nébuleuses étendues ou les grandes galaxies. Moi qui pensais éventuellement ajouter un 55mm à mon arsenal, il est maintenant rayé de ma liste. Autre déception: le ES 40mm 62°. Il s'agit d'une nouvelle ligne d'oculaires pour ce manufacturier, mais si le 40m est représentatif du reste, c'est plutôt décevant, surtout sur les bords. C'est bien dommage, car ces oculaires sont intéressants à utiliser pour voir de larges champs. Les étoiles sur les bords sont déformées, et ce pour un bon 20% du champ apparent. Pourtant, les SCT, à f/10, sont supposés pardonner les défauts des oculaires. Ceci dit, vu le prix, il fallait s'y attendre. J'ai bien l'impression que le manufacturier cherche ici à attirer les amateurs vers des oculaires plus performants en leur offrant un oculaire intermédiaire en prix et en qualité, une sorte de tremplin vers des oculaires plus performants.

La grande surprise de la soirée fut incontestablement le Nikon 17mm. J'avais très peu entendu parler de cet oculaire. Le fait qu'il soit difficile de s'en procurer un, et le fait qu'il soit d'un prix prohibitif, y sont probablement pour quelque chose. L’oculaire offre un champ apparent très large de 102°. J’ai déjà utilisé des oculaires Ethos, mais j’avais préféré les Nagler T4 pour leur confort, n’étant pas capable de voir tout le 100° des Ethos sans avoir à bouger la tête (aussi, il faut dire qu’un champ aussi large a bien plus sa place sur un Dobson sans tracking que sur un SCT). Le Nikon, en contrepartie, offre quelques millimètres de plus en dégagement oculaire. Et quelle différence! Il faut un certain temps pour s’y habituer, mais après un peu d’ajustement, je parvenais à voir tout le champ présenté par l’oculaire de façon confortable, sans avoir à bouger mon œil ou ma tête. Et que dire du piqué et du contraste! Mes Naglers ont dû s’avouer battus (mais de peu… mais de peu… répète mon portefeuille). Aussi, l’oculaire est fourni avec un adaptateur qui multiplie la focale pour convertir l’oculaire 17mm en un 14mm. Il va me falloir plus de temps à l’oculaire pour bien me familiariser avec ce véritable bijou, mais une seule nuit et j’étais déjà séduit. Je pensais avoir fait le tour de ce qui s’offrait sur le marché, et j’avais conclu avec conviction que 82° était le plus large champ apparent que je trouvais confortable. Voilà donc un oculaire qui vient changer mon paradigme! Ça n’arrive pas souvent…

Sinon, j’ai aussi constaté avec grande satisfaction que je ne voyais aucune différence entre mon 11" et celui de mon collègue. Les deux étant en très bonne collimation, je ne suis pas parvenu à voir de différence en employant les mêmes oculaires sur les deux télescopes. Il faudra répéter l’exercice avec un meilleur seeing.


CPC 1100 XLT GPS, Orion 80mm ED, Diagonale 2" Explore Scientific et Meade série 5000, TV 41mm Panoptic, TV 31mm T5, TV 22mm T4, TV 17mm T4, TV 12mm T4, Morpheus 9mm, Morpheus 6.5mm, Hyperion 5mm, Orion Ultrablock 2", Orion OIII 2", Orion ND variable 2", Celestron 20x80 Skymaster Pro sur monture Paragon et... une bonne paire d'yeux!
Avatar du membre
Axel
Pro-Posteur
Pro-Posteur
Messages : 2103
Enregistré le : 26 janv. 2015 17:47

Re: Bacchanale comparative d'oculaires

Message par Axel » 23 mai 2018 06:50

Voilà de belles comparaisons!

L’ocularitite est une maladie incurable. Je pensais bien être rassasié suite à la complétion de ma collection d’ES82 mais non, ça marche pas comme ça...

La seule utilité des gros Plossl est à mon avis pour ibserver des nébuleuses faibles et diffuses qui sont près d’une étoile brillante qu’on veut sortir du champ. Le seul exemple qui me vient en tête est la tête de cheval.
Axel Bérubé - SAPM
Pincourt, QC, Canada
C8 AVX - ES AR127 sur monture M2- ES68 24mm, ES82: tous - diagonales 2" dielectrique WO et ES + Baader t2 Zeiss prism - reducteur F 6.3 - filtres Baader UHC-S et Moon&Skyglow, Oiii Celestron, Baader Astrosolar 8" et autres...
Jumelles Orion Resolux 15x70 sur trépied Orion Paragon HD-F2
Image
Avatar du membre
Pierre Tournay
Posteur Reconnu
Posteur Reconnu
Messages : 628
Enregistré le : 30 janv. 2014 11:01

Re: Bacchanale comparative d'oculaires

Message par Pierre Tournay » 23 mai 2018 11:12

En effet Nissaire !!!

Belles soirees sous les etoiles :9

La ou t'as besoin d'oculaires de 2 pouces c'est quand tu veux un gros champs apparant et reel avec des focales de 30mm et plus.
Tu peux avoir 41mm dans du 1.25 po mais ca va donner ...40 deg apparant....Si tu veux plus de champs, t'as besoin d'un tube de 2 po

Les Ethos offrent 100 deg apparant a 21mm et si on voudrait une 31mm Ethos, ca prendrais plus gros que 2 po diametre :)....Imagine la grenade !!!

C'est domage pour le test du Bino-Vue.
C'est hallucinant sur la Lune et Jupiter car ca donne reellement un effet bomber et donc 3D. Si on s'voit sous les etoiles, je te preterai les miennes (Denkmeier).....mais ca va ajouter a la maladie d'oculaires car ca va te prendre des oculaires en double :-D

La 55mm ploss dans ta lunette 80mm devrait donner un champs debile :011
Si j'assume que c'est 80mm F6, (480mm focale) donc presque 9x de grossissement et un champs reel de ...(50 deg apparant diviser par le grossissement de 9x dans la lunette)... 5.5 deg reel....
Par contre la pupille de sortie sera de 9mm (55mm diviser par F6) et ca depasse trop le 5 a 7mm de la pupille de l'oeil. Donc tu perd de la lumiere....mais t'as un champs debile :011

C'est une maladie ces oculaires....mais j'ai pas envie de guerir "tu-suite" :-D

Tigidou !
Pierre Tournay
Hudson, Qc...SAPM, MdC, Lunatic
20"F5 Obsession,
12 po F5 Fullum Coco-Bolo,
8"F15 Mak Intes-Micro,
6"F12 Astro-Physics modifiee,
140mm F7 TEC,
110mm F7 W/O pour Coronado 90mm
80mm F6 Officina Stellare pi trop de bebelles qui vont avec tout ca :-D
Avatar du membre
Nissaire
Posteur établi
Posteur établi
Messages : 119
Enregistré le : 12 juin 2016 20:09

Re: Bacchanale comparative d'oculaires

Message par Nissaire » 23 mai 2018 16:55

Salut Pierre,

Un 30mm avec 100° de champ de vision ça existe déjà. C'est Explore scientific qui le fabrique. C'est un oculaire de 3", très gros et très cher, surtout si on considère qu'il faut un visual back et une diagonale de 3" pour aller avec. On parles plus d'un obus que d'une grenade ici... :lol:

Je ne serrais pas fâché d'essayer tes Denkmeier, en effet. Ils ont très bonne réputation. Évidemment, quand je disais que le budget retarde mon envie d'en acheter un, c'est que je suis bien conscient qu'il faudra débourser pour des paires d' oculaires aussi !

Le 55mm donne le même champ réel que le 41mm. Dans mon 80mm, qui est à f/7.5, j'obtiens 4.5° de champ, ce qui est bien plus large que le champ maximal de mon SCT, avec son maigre degré de champ.

Heureusement, la pupille de sortie est à 5.3mm avec le 41mm, ce qui est parfait pour moi.
CPC 1100 XLT GPS, Orion 80mm ED, Diagonale 2" Explore Scientific et Meade série 5000, TV 41mm Panoptic, TV 31mm T5, TV 22mm T4, TV 17mm T4, TV 12mm T4, Morpheus 9mm, Morpheus 6.5mm, Hyperion 5mm, Orion Ultrablock 2", Orion OIII 2", Orion ND variable 2", Celestron 20x80 Skymaster Pro sur monture Paragon et... une bonne paire d'yeux!
Avatar du membre
Pierre Tournay
Posteur Reconnu
Posteur Reconnu
Messages : 628
Enregistré le : 30 janv. 2014 11:01

Re: Bacchanale comparative d'oculaires

Message par Pierre Tournay » 23 mai 2018 23:39

WOW !!!

Je vens d'aller voir la 31 mm 100 deg ......J'ai la langue qui traine par terre...3 po diametre dans le porte oculaire !!!

$ 899 USD

J'imagine qu'avec un adaptateur 3 po vers 2 po qui lui, irait dans le porte-oculaire, on perdrait la magie du champs ?

Pas le choix que d'utiliser un porte oculaire de 3 po ?

Ayayaye.......Maudit qualine de bine :-D

Tigidou!
Pierre Tournay
Hudson, Qc...SAPM, MdC, Lunatic
20"F5 Obsession,
12 po F5 Fullum Coco-Bolo,
8"F15 Mak Intes-Micro,
6"F12 Astro-Physics modifiee,
140mm F7 TEC,
110mm F7 W/O pour Coronado 90mm
80mm F6 Officina Stellare pi trop de bebelles qui vont avec tout ca :-D
Avatar du membre
Axel
Pro-Posteur
Pro-Posteur
Messages : 2103
Enregistré le : 26 janv. 2015 17:47

Re: Bacchanale comparative d'oculaires

Message par Axel » 24 mai 2018 00:10

Ce 30mm 100deg de ES, c’est bon pour des télescope professionnels.

Vous en voullez un plus impressionnant et étrange encore? Le Masuyama 80mm 3" eyepiece avec ses maigres 52 degrés de champs qui se vend 1800$ us! Il faut vraiment avoir un ultra-lobg télescope pour avoir besoin de 80mm d’oculaire; en plus que 52 degrés de champs apparents ça n’impressionne plus personne.
Axel Bérubé - SAPM
Pincourt, QC, Canada
C8 AVX - ES AR127 sur monture M2- ES68 24mm, ES82: tous - diagonales 2" dielectrique WO et ES + Baader t2 Zeiss prism - reducteur F 6.3 - filtres Baader UHC-S et Moon&Skyglow, Oiii Celestron, Baader Astrosolar 8" et autres...
Jumelles Orion Resolux 15x70 sur trépied Orion Paragon HD-F2
Image
Avatar du membre
Pierre Tournay
Posteur Reconnu
Posteur Reconnu
Messages : 628
Enregistré le : 30 janv. 2014 11:01

Re: Bacchanale comparative d'oculaires

Message par Pierre Tournay » 24 mai 2018 09:59

je l'ai trouver ici https://agenaastro.com/masuyama-3-inch- ... -80mm.html

C'est toute une bombe !

Mais pas vraiment utile comme tu dis Axel :-D

6x grossissement dans ma tite 80mmF6
22x dans ma 150mmF12
30x dans mon Obsession avec un gros trou sombre due au secondaire :011

Tigidou !
Pierre Tournay
Hudson, Qc...SAPM, MdC, Lunatic
20"F5 Obsession,
12 po F5 Fullum Coco-Bolo,
8"F15 Mak Intes-Micro,
6"F12 Astro-Physics modifiee,
140mm F7 TEC,
110mm F7 W/O pour Coronado 90mm
80mm F6 Officina Stellare pi trop de bebelles qui vont avec tout ca :-D
Répondre